Des constats, des questions...

et un désir partagé de faire face à la réalité du monde.

Il faut bien lire pour bien travailler à l'école...

 

Mon fils n'aime pas lire. Il passe son temps derrière un écran !

 

Que faire avec tous ces élèves qui ne comprennent pas ce qu'ils lisent ?

 

La seule réponse de mes élèves à la frustration

c'est les insultes ou les menaces.

 

Le dernier livre que j'ai lu ? Euh...

 

Le dernier Star wars, Le réveil de la force

a attiré 10,5 millions de spectateurs.

 

C'est au moins la dixième fois que ma fille regarde Dragons !

 

Les ventes d'un prix Goncourt sont de 300.000 exemplaires en moyenne.

 

Lister les livres que vous avez lus ce mois-ci...

Lister les films ou séries que vous avez vu de mois ci...

 

Ready player one de Steven Spielberg a fait rêver vos élèves. Pas vous.

Comment parler avec eux du danger des mondes virtuels sans leur faire la morale ?

 

Passer du monde de la lecture à la lecture du monde


"Il faut passer du monde de la lecture

à la lecture du monde." 

Combien de fois Jacques Lévine ne nous a-t-il pas mis en garde face à l'artificialité de l'enseignement de la lecture et à ses conséquences contre-productives auprès des enfants qui n'ayant pas suffisamment fait l'expérience des plaisirs psychiques,  plaisir de penser, d'exprimer sa pensée et de lire la pensée des autres, résistent à cet apprentissage ou butent sur des difficultés de compréhension ?

 

Télécharger
Les plaisirs psychiques.pdf
Document Adobe Acrobat 253.2 KB

 

Concrètement, le projet "Lire le monde", concerne tous les enseignants de la maternelle au lycée, et en particulier ceux qui travaillent avec des élèves en grande difficulté qui ne questionnent pas le rapport à l’autre et ne sont pas entrés dans le récit de leur propre vie.  

Ceux qui  pourront accéder au déchiffrage, au mieux à une lecture littérale… sans accéder à la compréhension et pour lesquels l’écrit constitue a priori un obstacle,  (ULIS école et collège, SEGPA, Lycée Professionnel).

 

 Le dispositif  s'inscrit dans un projet transdisciplinaire utilisant les ressources des récits filmiques contemporains. Les films sont sélectionnés non pas seulement au vu du succès commercial et des préoccupations des élèves, mais en tenant compte de l’intérêt intrinsèque et des caractéristiques correspondant à notre projet : le héros, l’héroïne est un-e enfant, un jeune qui veut comprendre le monde et y trouver sa place.

Nous faisons donc le pari que l'école peut et doit être un lieu où chaque enfant va découvrir le plaisir d'exprimer sa pensée et la pensée des autres.

 

Pour favoriser cette expérience en garantissant la réussite de chacun, nous proposons de suspendre ponctuellement la confrontation aux textes écrits, et de développer les compétences de lecteurs en faisant vivre aux élèves les plaisirs psychiques à travers la découverte de films contemporains.  Car aujourd’hui, ce qui est au cœur de la culture commune des enfants, des adolescent-e-s et même des adultes, ce n’est ni l’oral, ni le livre mais  l’image, l’écran (M. Baurens, 2016).

Le travail de lecture, de compréhension, d’interprétation se fait ici indépendamment de l’écrit. Mais s'il ne part pas forcément du texte écrit, il y revient in fine.

Il est donc possible de travailler les compétences (de lecture) nécessaires à la compréhension - interprétation d’un récit en dissociant ce dernier de la forme - privilégiée à l’école - de l’écrit.