On joue ensemble ?

Une page proposée par Maryse Charmet,

rééducatrice du Réseau d'Aides Spécialisées aux Élèves en Difficulté

de Pontcharra (38)


 

« On joue ensemble® »

Jouer, échanger et éduquer ensemble à l'école pour mieux accompagner la croissance de l'enfant.

 

Comment faire pour que les structures éducatives deviennent un espace habitable par tous ceux qui les fréquentent, enfants et adultes, et que chacun s’y reconnaisse ?

Prochaine formation avec  Maryse Charmet

 mercredi 16 janvier 2018

mercredi 10 avril 2019

14h à Bron

Télécharger
Article Maryse Charmet.pdf
Document Adobe Acrobat 657.6 KB
Télécharger
Conférence Jeu et résilience.doc
Document Microsoft Word 146.5 KB
Télécharger
Maison dans l'école.pdf
Document Adobe Acrobat 437.0 KB
Télécharger
Présentation On joue ensemble.pdf
Document Adobe Acrobat 144.6 KB
Télécharger
Bilan on joue 2017.pdf
Document Adobe Acrobat 238.9 KB



A Pontcharra (38) depuis la rentrée 2010, le projet « On joue ensemble® » réunit chaque jeudi, pendant une heure, des enfants accompagnés de leurs parents et accueillis par un réseau de professionnels au sein de l’école.

 

Rééducatrice (enseignante spécialisée en charge de l'aide rééducative/relationnelle) du RASED, ludothécaire, directrice de l'école, TISF (technicienne de l'intervention sociale et familiale), bibliothécaire, psychologue scolaire sont présentes, de façon régulière pour certaines et à tour de rôle pour d'autres, pour jouer, échanger, écouter des histoires avec les participants du jour.

 

La rencontre est ouverte aux parents et aux enfants des six classes de l'école maternelle. Pas d'inscription préalable demandée, ils viennent quand ils l'ont choisi, quand ils le peuvent. Certains sont accompagnés d'une petite sœur ou d'un petit frère, non scolarisés, qui ont leur place dans cet espace.

 

Le cadre bienveillant et sécure, garanti par la posture professionnelle des accueillants, permet à chacun de se sentir en confiance, d'apprendre à se connaître autrement et de s'essayer à de nouvelles manières d'être en relation avec les autres – parents, enfants, professionnels – dans l'école.


 

Passerelle entre l’école et la famille, ce temps de rencontre « institutionnalisé » autour des activités ludiques permet de tisser des liens entre les différents acteurs de l’éducation d’un enfant, pour lui permettre de mieux rentrer dans sa vie d’écolier et d’investir les apprentissages.

Ce dispositif permet aux adultes de se rencontrer autrement, de mieux se connaître , de faire évoluer les regards des uns et des autres sur l'enfant, mais aussi sur les institutions "école" et "famille", pour contribuer ensemble à la réussite de tous.

 

 Initié par Maryse Charmet, « On joue ensemble® » a, depuis, fait des adeptes. Il a été repris et mis en place dans plusieurs écoles de différents départements, à l'initiative de rééducatrices-eurs en RASED. Il a même traversé le Pacifique pour être implanté dans une école de Tahiti !


 

Ces huit années d'expérience autour de ces temps de rencontre forment aujourd'hui un bagage riche et vivant de témoignages, de vécus partagés par les enfants, les parents, les accueillants, d'outils conçus, essayés, ajustés...etc.

Il a déjà été transmis à de nombreuses occasions (ministère de l'Education nationale, formations, revues, ateliers...etc).

 

Je souhaite aujourd'hui continuer à le diffuser le plus largement possible.

Maryse Charmet


Paroles d'accueillants et de parents

 Département de l'Isère (Pontcharra)

 

Je redis ce que je dis depuis plusieurs années. On joue ensemble est un temps important pour l'école. Il est à poursuivre ++. Il est important pour tout ce qu'il permet au niveau des relations avec les parents et avec les partenaires. C'est vraiment précieux. C'est une autre façon de travailler ensemble. Je continue d'en faire la publicité auprès des familles chaque fois que je le peux.Il est dans le projet de notre école. Cette année, nous avons un projet d'école commun, construit avec l'autre école maternelle de la ville.

La directrice

 

Aujourd'hui, cela a été intense ! J'ai échangé en aparté avec deux mamans autour de leur situation. C'était important pour elles. Cette place est intéressante. Une des mamans n'aurait certainement pas enclenché cette démarche s'il n'y avait pas eu On joue ensemble. Il y a eu le conflit entre J et Y , deux enfants. Le groupe est très bienveillant et cette situation a pu s'apaiser facilement. C'était important pour la maman de J.

Une accueillante, assistante sociale

 

Je suis toujours aussi ravie de venir. Je suis là avec mes enfants régulièrement. C'est un plaisir de pouvoir venir avec les tout-petits. On les sent de plus en plus à l'aise. M joue avec les autres maintenant et elle ne prend plus la peluche éléphant depuis ce jeudi ! Ce serait bien de prévoir le renouvellement du savon pour les mains et des essuie-mains »

Une maman

 

Mes enfants évoluent vraiment dans le jeu. Ils vont maintenant facilement vers les autres. Ils vont avec les accueillantes, en confiance. Du coup, je peux jouer autrement avec mes autres enfants. Avec l'un ou avec l'autre. A, mon ainée en GS, a voulu revenir aux rencontres et elle continue d'être présente. 

Une autre maman

 

Avant Noël, on venait un jeudi sur deux. A est dans la demande, du coup, on vient tous les jeudis. C'est intégré dans mon agenda. C'est une idée sympa. Pour le mobilier, je trouve qu'on arrive bien à s'adapter. Concernant la fréquentation des rencontres, il y a toujours du monde. Mais il y a des parents de l'école qui ne viennent pas ?..

 

Je pars en Guinée aux vacances. Je pense revenir avec des comptines, des chants, des histoires, peut-être. La proposition est faite d'un partage à On joue ensemble.

Un papa

 

 

                 C'est un bon moment. Tout se fait de façon très fluide, naturelle. C'est comme une grande famille.

L'ambiance  est calme et apaisée. On perçoit la confiance. Je suis médusée. C'est génial.

J'ai pu jouer avec des enfants...

Une invitée, professionnelle

 

 

 


 

Actualités de cette rentrée scolaire 2018-201919

 

Extraits tirés d'une liste d'échange entre rééducatrices- eurs qui œuvrent autour de "On joue ensemble".

 


 Dans le 44

 

Un papa voyageur ne venait jamais, ni en rendez-vous avec moi ni aux réunions de l'école. Il s'est "laissé prendre aux jeux" ! c'est un joueur acharné. Une des mamans, au bilan de fin d'année a dit qu'elle n'avait jamais imaginé lui parler mais que maintenant qu'ils ont joué ensemble, ça a changé. Fin juin, il est venu au rendez-vous que j'avais proposé à propos de son fils et en septembre, il était à la réunion de rentrée !

Une rééducatrice

 

Moi qui découvre ce métier de rééducatrice depuis seulement 3 ans, je trouve que "On joue ensemble" est un vrai lieu de ressourcement. J'y puise l'énergie dont j'ai besoin pour les rééducations difficiles.

 

Après presque 2 ou 3 ans de lecture attentive de vos échanges concernant 'on joue ensemble", je fais le "grand saut"! J'ai présenté le projet à mes collègues de RASED et je l'ai proposé à une équipe de maternelle. La directrice est intéressée; nous avons une rencontre avec l'équipe pour en parler davantage. Actuellement, toute l'équipe du rased participerait, une personne du pôle enfance est intéressée. Nous allons contacter d'autres partenaires potentiels . Je puise beaucoup dans vos expériences. Je dois avouer que j'ai un petit peu "la trouille" mais un grand désir de tenter l'aventure.

Concernant les jeux, je suis preneuse de conseils. J'aimerais aussi que vous me partagiez vos déroulements de ces moments "on joue ensemble", les rituels...

 

Je vous ferai part de nos avancées.

 

Une rééducatrice

 

 Dans le 41

 

À Blois, je me suis beaucoup inspiré de la présentation que nous en avait faite Maryse.

 

Les tables pâte à modeler et duplo restent un "invariant", dont personne ne se lasse.

 

J'ai la chance d'avoir avec moi presque à chaque séance la ludothécaire d'un centre social proche, en plus de nombreux autres acteurs sociaux, éducatifs, médicaux du quartier.

 

De 8h35 c'est un accueil "libre" où chacun s'installe à la table de son choix, enfant et parent ou enfant seul quand le parents s'attarde un peu à boire un thé ou un café, à discuter avec un accueillant ou autre parent.

 

vers 9h, la ludothécaire prévient qu'elle anime un jeu (dans le genre de ceux cités ci-dessous et d'autres, Monza plaît beaucoup, le verger aussi...). Y va qui veut. Quelquefois, quand c'est un jeu qui ne dure pas longtemps, deux groupe peuvent s'y succéder.

 

vers 9h15 j'annonce l'heure de ranger et de venir s'installer en demi-cercle en face de celle ou celui qui lira un ou deux albums, le plus souvent prêté par l'enseignant d'une classe concernée (nous recevons les enfants et leurs parents par classe d'âge : les grands 7 semaines, les moyens de même, etc.)

 

une fois tout le monde parti, quelquefois après nous avoir aidé à ranger tables et chaises, les accueillants évoquent pendant quelques minutes la séance, qui servira de base à un compte-rendu que j'écris et envoie.

 

Une rééducatrice

 



Dans la région parisienne

 

Un petit point sur ma rentrée. Notre inspecteur profite de l'arrivée d'une maîtresse E sur le poste G pour réorganiser le RASED. Nous nous retrouvons à 2 rééducateurs sur la circonscription. J’ai donc deux fois plus d'écoles, mais surtout je travaille avec de nouvelles écoles. L’inspecteur veut que je propose à toutes les écoles maternelles "On Joue Ensemble". Ce que je me suis empressé de faire. Je risque donc de jouer avec des parents 6 fois par semaine.

 

Sinon l'année s'est terminée sur de beaux partenariats que j'espère pouvoir renforcer avec la médiathèque, la ludothèque, les PMI et les centres sociaux.

En ce qui concerne l'organisation je me suis moi aussi beaucoup inspiré de Maryse. Dans l'école, où nous entamons notre quatrième année, toutes les semaines nous utilisons la pâte à modeler, Kapla, le sable kinétic, les briques géantes wesco. Depuis le milieu de l’année dernière nous avons pris le parti de proposer en "libre service" les autres activités (puzzles, jeux à règle, déguisements...).

 

À l'accueil nous proposons café thé gâteaux et les parents s'installent librement. En fin de rencontre nous nous regroupons autour de l'EJE avec qui nous chantons, puis elle nous conte avant de quitter tout le monde.

Pour faire le bilan de la séances nous retrouvons le midi.

 

Une rééducatrice

 

 

"On joue ensemble"

 

a été sélectionné en 2013 par le Café pédagogique

pour participer au

6° forum des enseignants innovants

à Nantes en 2013.

 

Il y a reçu le Grand Prix du Public.

 



L'école dont je rêve...

" L'école serait juste à côté de la gare. Comme ça on pourrait faire de longs déplacements sans problème."

Louis, 11 ans