Un tableau, des arbres et des hommes...


L’état alarmant de la planète que nous allons léguer aux générations futures est aujourd’hui relayée par nombre de sources d’informations. Érosion de la biodiversité, extinction accélérée des espèces, réchauffement de la planète…

 

En tant qu’artiste je m’interroge sur le rôle que j’ai à jouer pour être debout et active face à ce désastre écologique. Comment assumer ma part de responsabilité en ne baissant pas les bras ?

 

Les arbres sont un rempart face au changement climatique, alors...

Le projet que je propose et qui pourra être enrichi et vivre grâce à l’apport de chacun est de mobiliser des artistes, des écoles, des acteurs culturels, des citoyens,  des agriculteurs, des mairies, des communautés de communes,  sur les défis sociétaux et environnementaux d’aujourd’hui et de demain et de les sensibiliser à une réponse qu’ensemble nous pouvons apporter.

L’art m’a souvent soufflé des réponses. Je sais d’expérience qu’il rassemble les hommes physiquement, intellectuellement, émotionnellement parfois spirituellement.

 

Que faire ?

L’idée est simple : des artistes nous offrent des tableaux, l’argent de la vente de ceux-ci nous permet d’acheter des arbres fruitiers adaptés à notre environnement. Des communes ou des particuliers mettent à disposition un terrain public où des femmes, des enfants, des hommes plantent des arbres. Un jour, eux ou d'autres viendront cueillir leurs fruits...

 

Ce projet comporte une dimension éthique de respect du vivant, et une interaction entre l’homme et la nature. Il permettra la construction d’un imaginaire positif en faveur de l’environnement, et d’imaginer les générations futures cueillant les fruits des arbres plantés.

 

Ces moments de plantation seront l’occasion de rencontres, de fêtes, de tisser des liens sociaux autour d’un avenir moins incertain.

 

AUX ARBRES CITOYENS !

1km de haie planté  = 1 tonne de CO2 stockée par an

·         l’arbre est un rempart face au changement climatique  ;

·          ’arbre permet de réduire les phénomènes d’érosion (15 % des terres agricoles de la région y sont exposées) ;

·         l’arbre protège la ressource en eau et fige certaines pollutions historiques (comme le nitrate dans la région)  ;

·         l’arbre préserve et améliore la biodiversité en densifiant les continuités écologiques  ;

·         l’arbre favorise l’infiltration des eaux de pluie et limite l’impact des inondations  ;

·         l’arbre est un élément essentiel de notre cadre de vie, de nos paysages et de nos cultures  ;

·         l’arbre peut générer de nouvelles activités économiques (bois raméal fragmenté, bois énergie…)  ;

·         l’arbre est un support pédagogique pour informer les habitants de la situation environnementale et leur permettre d’agir concrètement en faveur de l’environnement.

Source : les planteurs volontaires

 

Une proposition portée par Chantal Moulin, artiste peintre.

Si vous êtes intéressé.e.s  contactez directement

Chantal Moulin

 


Première rencontre du collectif des Monts du lyonnais



Nous étions dix réunis dans le jardin de Chantal dans une ambiance estivale et détendue.

Elizabeth, Corinne, Sylvain, Sylvie, Marie, Marie-Mad, Nathalie, Anne, Martine et Chantal, ainsi qu'Anne, Nawel et Claire excusées ce soir là, résident essentiellement sur le secteur de Mornant (69) et viennent d'horizons professionnels divers.

Notre groupe est ouvert. Si vous désirez l'agrandir, nous soutenir ponctuellement, si vous avez des pistes, des adresses à nous proposer, merci de contacter Chantal.

Lors de notre discussion il est rapidement ressorti que nous nous sentions tous, à titre individuel, concernés par les préoccupations écologiques et l'avenir de notre société. Ce projet soutenu par Désirs d’école, en permettant chacun.e de devenir citoyen acteur, serait un moyen de prendre soin, collectivement, de notre environnement naturel et humain.

 

Nous avons mis en avant le facteur temps de notre projet, il s’inscrit dans le long terme tout comme le temps de la pousse d’un arbre...

Mais mobiliser les enseignants pour que les élèves deviennent des « enfants planteurs » sera notre priorité et notre fil conducteur.

 

Nous mènerons de front la recherche de parcelles, les rencontres avec les élus locaux. Les enseignants de l’école de Saint Didier sous Riverie et Chantal vont rencontrer le maire de la Chabanière et lui présenter le projet.

 

Nous avons pris la décision de contacter dès maintenant des agriculteurs, et des arboriculteurs bio qui pourront nous fournir de précieux conseils.

 

Anne C. possède des parcelles en friche depuis de longues années et nous les propose spontanément pour nos futurs vergers. Céline que nous avions rencontré précédemment se propose d’être une personne ressource auprès des entreprises.

 

Nous retenons l'intitulé "Un tableau-des arbres" pour ce projet. Notre devise sera une pensée d’Edouard Glissan

« Agit en ton lieu et pense avec le monde »

 

La soirée s’est terminée aussi joyeusement qu’elle avait commencé autour de tartes, salades, dessert partagés.

 

Nous nous rencontrerons au maximum une fois par mois, et avons déjà pris rendez-vous pour septembre 2019. Nous profiterons de ce temps pour affiner notre réflexion et rencontrer des artistes.