Prévention des abus sexuels et éducation des enfants au consentement

« Merci pour ce projet ! »

 

« Très bonne idée ! C'est un sujet clé et l’on ne sait pas toujours comment l'aborder. »

 

«  Aborder ces sujets est parfois un peu difficile et c'est tellement important ! »

 

« C’est important d’en parler. Moi-même j’en parle avec ma fille. »

 

Paroles de parents de l’école Jacques Lévine à St Didier et de l'école de Givors à l'issue de la réunion de présentation du projet "Mon corps c'est mon corps".

Parents, enseignants, tous concernés


 

Je suis enseignante et maman de 2 enfants. Depuis plus d’un an, je m’intéresse à la question du consentement, notamment dans le rapport d’autorité établie entre un adulte et un enfant.

 

Au cours de diverses discussions, une amie m’a parlé d’un programme québecois datant de 1985 et qui traite de la prévention des abus sexuels chez les enfants. Ce programme, intitulé « Mon corps c’est mon corps », est composé, entres autres, d’un film de 45 mn environ, découpé en trois parties, destiné aux enfants de 6 à 12 ans. Je l’ai donc visionnée seule d’abord puis, avec mes enfants.

 

Ce qui m’a frappée dans ce film c’est la justesse et la simplicité avec laquelle cette thématique est abordée auprès des enfants. En fait, je l’ai trouvé pédagogiquement très intéressant et encore très actuel pour un film de plus de 30 ans !

 

Le travail réalisé m’a plu et je suis sortie de ce film avec une véritable envie de relancer ce programme, de le diffuser, de s’en emparer… Bref, j’en suis sortie très enthousiaste et pleine d’envie. Je trouve ce travail d’une richesse incroyable et bien sûr, d’une utilité publique évidente.

 

J’aimerais donc recréer une dynamique de groupe autour de ce projet. Se former et réfléchir à plusieurs sur la question de la prévention des violences sexuelles afin de pouvoir mettre en œuvre et proposer une formation aux enseignants pour qu’ils puissent s’approprier ce programme et le proposer à leurs élèves.

 

Et pourquoi pas, dans un second temps, envisager de réactualiser le film en en créant un nouveau !

 

Céline Gascoin

Juin 2020

"Mon corps c'est mon corps !"

Suivez le projet...


septembre 2020

 

La réflexion autour d’un programme de prévention des abus sexuels prenant appui sur « mon corps c’est mon corps » suit son cours et des expérimentations commencent à voir le jour.

 

 

 

Dans les écoles :
- Actuellement, le programme est mené dans une ULIS-école de Givors avec des élèves de CM1 et CM2.

 

- Au mois de novembre, c’est dans une classe de CE1-CE2 à l’école Jacques Lévine à St Didier sous Riverie que le projet va commencer.

 

- Enfin, la possibilité d’inclure une classe d’Echalas est à l’étude.

 

 

 

Côté formation :

 

- Pour cette année scolaire, 6 heures sont proposées dans le plan de formation des animations pédagogiques de la circonscription de Givors. La formation est programmée sur 2 mercredis matin au mois de février et mars 2021.

 

- Une intervention à l’INSPE est également prévue. La date reste à définir.

- Des formations à la demande pourront être organisées à la demande pour les adhérents de Désirs d'école.

 

 

 

On en parle :

 

- 2 réunions de présentation aux parents ont été menées à Givors et à St Didier sous Riverie : des retours positifs de la part des parents et une adhésion qui semble massive.

 

- Une matinée de travail autour du projet est prévue début janvier dans le cadre de Désirs d’école. Si vous désirez y participer, merci de contacter Céline.

 

 

 

Jusqu’ici le projet recueille enthousiasme et encouragements.

 

C’est un début motivant car il y a déjà beaucoup d’opportunités pour ce projet qui voit juste le jour et qui est encore en construction.

 

 

« J’adore cette chanson ! »

(en référence à la chanson de "mon corps c'est mon corps")

 

« Chez moi aussi je me suis fait un journal des émotions ! »

 

 

« Mince, j’ai pas eu le temps d’écrire dans mon journal des émotions aujourd’hui ! »

 

 

Paroles d'élèves de CM1 et CM2 en ULIS.